mardi 31 janvier 2017

Derrière les portes de B.A Paris


Date de parution : Janvier 2017
Editions : Hugo & Cie
Nombre de pages : 320 pages

Quatrième de couverture : En apparence, Jack et Grace ont tout pour eux. L’amour, l’aisance financière, le charme, une superbe maison. Le bonheur. 
Vous connaissez tous un couple comme celui qu’ils forment, le genre de couple qui vous fait rêver. Vous adoreriez passer davantage de temps avec Grace, par exemple. L’inviter à déjeuner, seule. Et pourtant, cela s’avère difficile. Vous réalisez que vous ne voyez jamais Grace sans Jack. Qu’est-ce que cela peut-il cacher ? Parfois, un mariage parfait cache un mensonge parfait. 
Et vous, connaissez-vous vraiment vos amis ?

jeudi 26 janvier 2017

Danser au bord de l'abîme de Grégoire Delacourt


Date de parution : Janvier 2017
Editions : JC Lattès
Nombre de pages : 320 pages

Quatrième de couverture : Emma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme dans une brasserie. Aussitôt, elle sait.

mardi 24 janvier 2017

Les vies de papier de Rabih Alameddine


Date de parution : Août 2016
Editions : Les Escales
Nombre de pages : 326 pages

Quatrième de couverture : Aaliya Saleh, « dame âgée » de Beyrouth, est une anomalie. Divorcée, sans enfant, non croyante, elle s’est toujours rebellée contre les diktats de la société. Sa passion dans la vie, sa raison de vivre même, est la littérature. À tel point que, chaque année, elle traduit un de ses romans préférés en arabe avant de le ranger dans un tiroir. Les quelque trente-sept livres traduits par Aaliya au cours de sa vie n’ont donc jamais été lus par qui que ce soit. Ce portrait d’une femme solitaire en pleine crise existentielle oscille sans cesse entre passé et présent dans un Beyrouth en constante mutation. Tandis qu’elle essaye de maîtriser son corps vieillissant et la spontanéité de ses émotions, Aaliya doit faire face à une catastrophe inimaginable qui menace de faire voler sa vie en éclats.

mardi 17 janvier 2017

No home de Yaa Gyasi


Date de parution : Janvier 2017
Editions : Calmann Lévy
Nombre de pages : 450 pages

Quatrième de couverture : Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana à l’époque du commerce triangulaire au XVIIIe siècle. Effia épouse un Anglais et mène une existence confortable dans le fort de Cape Coast, sans savoir que Esi, qu’elle n’a jamais connue, est emprisonnée dans les cachots du fort, vendue avec des centaines d’autres victimes d’un commerce d’esclaves florissant avant d’être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves. Grâce à un collier transmis de génération en génération, l’histoire se tisse d’un chapitre à l’autre : un fil suit les descendants d’Effia au Ghana à travers les siècles, l’autre suit Esi et ses enfants en Amérique.

samedi 14 janvier 2017

Un merci de trop de Carène Ponte


Date de parution : Juin 2016
Editions : Michel Lafon
Nombre de pages : 279 pages

Quatrième de couverture : S'il fallait décrire Juliette en un seul mot, transparente serait sans nul doute le bon. Oui, c'est ça, transparente. Depuis qu'elle est toute petite Juliette a toujours fait ce que l'on attendait d'elle. Pour ne pas déplaire, pour ne pas décevoir. Mettant de côté ses rêves et celle qu'elle est vraiment. Résultat, à 30 ans, elle mène une vie sans relief et ennuyeuse au possible. Une vie dans laquelle choisir entre lasagne et sushi est un événement. Pourtant, elle se sent de plus en plus à l'étroit dans cette vie, dans cette peau. Elle a envie de crier qu'elle n'est pas cette fille sans personnalité. Elle a envie d'aborder celui qu'elle croise tous les jours dans son immeuble. Pour lui dire qu'il lui plait. Et par dessus tout, elle a envie d'enfin réaliser son rêve, celui de devenir écrivain. Il n'est jamais trop tard pour devenir soi. C'est ce que va découvrir Juliette au détour d'un merci, un merci de trop. Même si elle est loin d'imaginer ce qui va en découler !

jeudi 12 janvier 2017

L'été avant la guerre de Helen Simonson


Date de parution : Mai 2016
Editions : Nil
Nombre de pages : 631 pages

Quatrième de couverture : Été 1914, dans la campagne anglaise. La gentry de Rye reçoit pour un pique-nique sur le gazon fraîchement tondu. Les ombrelles et les chapeaux sont de sortie et c'est l'occasion pour Beatrice Nash, 23 ans, récemment débarquée dans la petite ville pour y prendre le poste de professeur de latin, de faire plus ample connaissance avec toutes les personnalités locales. Béatrice est orpheline de mère, et a grandi auprès de son père, un universitaire qu'elle a accompagné dans ses voyages et secondé dans ses travaux. Décédé un an plus tôt, il l'a laissée sous la tutelle de sa famille bien-pensante dont elle tente de s'émanciper en gagnant sa vie Elle est chaperonnée à Rye par Agatha Kent, une Anglaise excentrique comme on les aime, avec une bonne dose d'humour, quelques idées progressistes et une grande habileté diplomatique. Agatha a deux neveux : Daniel, qui rêve de lancer un journal de poésie à Paris, et son cousin Hugh, timide étudiant en médecine, qui courtise la fille un peu écervelée de son patron. Tous deux adoptent d'emblée la nouvelle venue. Et bientôt Hugh rougit un peu trop souvent en compagnie de Beatrice. Mais elle veut rester célibataire et devenir écrivain : deux choix difficiles pour une jeune fille instruite et sans le sou dans la société misogyne et conservatrice de ce début du siècle. L'entrée en guerre de la Grande-Bretagne va bouleverser ses projets et ceux de l'ensemble de la petite communauté, à tous les niveaux de l'échelle sociale. Des réfugiés belges sont recueillis et les hommes s'engagent : Daniel, le colonel Wheaton et son fils, Snout, le petit-fils des tsiganes qui vivent en marge de la ville, et Hugh, que Béatrice voit partir avec un sentiment qu'elle peine encore à nommer...

mardi 10 janvier 2017

Nos 14 novembre de Aurélie Silvestre


Date de parution : Novembre 2016
Editions : JC Lattes
Nombre de pages : 276 pages

Quatrième de couverture : « C’était un vendredi, la vie était belle ». Le cauchemar est arrivé un soir de novembre sans crier gare et la vie d’Aurélie ne sera plus jamais comme avant. Matthieu avait prévu de rentrer tôt après le concert d’Eagles of Death Metal. A 21h46, il lui envoie son dernier texto : « ça, c’est du rock ». Quelques secondes plus tard, les terroristes entrent au Bataclan et font basculer des dizaines de familles dans l’horreur. Matthieu ne reviendra pas. Aurélie, au moment du drame, est mère de leur fils de trois ans et enceinte de cinq mois. Entre deuil et naissance, le livre raconte, d’un automne sanglant à un printemps layette, le combat invisible et émouvant d’une jeune femme qui ne veut pas renoncer à l’énergie, à la joie et au bonheur. Comment préparer une naissance lorsque l’on pleure le père de l’enfant à venir ? Comment rebondir quand tout vous assigne au statut décourageant de victime ? En partant de photos qui disent la quotidienneté de l’absence et la puissance de la vie qui s’accroche, elle témoigne de ce que fut une histoire d’amour assassinée et de ce que sera sa famille, amputée mais debout. Quand la vraie vie ressemble à une tragédie où la mort et la vie se livrent un combat féroce.

mercredi 4 janvier 2017

Maligne de Noémie Caillault


Date de parution : Février 2016
Editions : Payot
Nombre de pages : 96 pages

Quatrième de couverture : Quand on a 27 ans et qu'on apprend qu'on a une boule de six centimètres dans le sein gauche, forcément on a peur. Et puis on se bagarre. Et on pleure. Et on en rit. Maligne, c'est l'histoire de Noémie. C'est l'histoire de l'imprévu. C'est l'histoire d'un corps. C'est l'histoire d'une jeune femme bouleversante qui se bat contre le cancer avec la plus belle des armes : l'amour de la vie.

mardi 3 janvier 2017

Entre ciel et Lou de Lorraine Fouchet


Date de parution : Mars 2016
Editions : Heloïse d'Ormesson
Nombre de pages : 422 pages

Quatrième de couverture : Jo vient de perdre l'amour de sa vie, Lou. Alors que le notaire lit le testament, Jo comprend que Lou l'a trahie et lui lance un dernier défi : renouer avec Cyrian et Sarah, ses enfants avec qui il a peu de contact.