mardi 22 août 2017

La fille d'avant de JP Delaney


Date de parution : Mars 2017
Editions : Mazarine
Nombre de pages : 428 pages


Quatrième de couverture : C’est sans doute la chance de sa vie : Jane va pouvoir emménager dans une maison ultra-moderne dessinée par un architecte énigmatique… avant de découvrir que la locataire précédente, Emma, a connu une fin aussi mystérieuse que prématurée. À mesure que les retournements de situation prennent le lecteur au dépourvu, le passé d’Emma et le présent de Jane se trouvent inextricablement liés dans ce récit hitchcockien, saisissant et envoûtant, qui nous emmène dans les recoins les plus obscurs de l’obsession.



Mon avis : Une maison parfaite, à la pointe de la technologie mais pour espérer y vivre il faudra répondre à un redoutable questionnaire et se montrer à la hauteur. 

Deux femmes vont y vivre, les chapitres alternant entre les deux points de vue. La fille d'avant, Emma y a vécu il y a trois ans. L'autre femme, Jane, loue cette maison après un choc émotionnel espérant pouvoir repartir de zéro. Toutes les deux se ressemblent étrangement notamment sur leur besoin de sécurité et leur passé douloureux.
Le propriétaire qui se révèle perfectionniste et obsessionnel inquiète le lecteur. Un architecte froid, qui semble hors d'atteinte et ne voit qu'à travers son oeuvre. Cette maison n'est pas simplement un lieu de vie mais une façon d'envisager sa vie, le superflu étant banni.  

JP Delaney, avec une écriture concise nous plonge dans une atmosphère angoissante et donne du rythme avec des chapitres courts et coupés au millimètre. Les pages se tournent rapidement car notre curiosité est éveillée. L"histoire d'Emma qui est la fille d'avant s'imbrique peu à peu avec celle de Jane pour ne former qu'une seule histoire. Mais, la fille d'avant a connu un destin tragique. Dans quelles circonstances exactes ? Jane va se trouver prise au piège, totalement obsédée par ce décès. Entre l'ex-petit ami, Simon qui ne s'est pas remis de la mort de sa fiancée et Edward, le propriétaire et ex-amant d'Emma, les doutes s'installent et les interrogations demeurent. Qui est passé à l'acte et pour quelle raison ?

En bref, un bon thriller dans la veine de La fille du train et Les apparences. L'auteur parvient en prime à brouiller les pistes avec un dénouement inattendu. 



    

Je tiens à remercier les éditions Mazarine pour cette lecture et ce partenariat. 


1 commentaire:

Merci pour votre passage sur le blog!