mercredi 24 mai 2017

J'ai toujours cette musique dans la tête de Agnès Martin-Lugand


Date de parution : Mars 2017
Editions : Michel Lafon
Nombre de pages : 361 pages

Quatrième de couverture : Yanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Ils s'aiment comme au premier jour et sont les parents de trois magnifiques enfants. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, le frère architecte de Véra, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre. Yanis saura-t-il échapper à une spirale infernale sans emporter Véra ? Son couple résistera-t-il aux ambitions de leur entourage ?


Mon avis : Un couple fusionnel formé par Yanis et Véra. Ils s'aiment depuis de nombreuses années et forment une famille parfaite avec leurs trois enfants. Mais leur vie prend un tournant différent quand Yanis qui rêve de se mettre à son compte peut enfin y parvenir grâce à Tristan. Un inconnu avec qui il sympathise rapidement et en qui il accorde toute sa confiance. Il tourne le dos à son ancien patron et meilleur ami qui ne lui fait pas assez confiance et lui coupe les ailes. Yanis est tout à la joie de réussir et d'avoir sa famille fière de lui. Une ambition saine qui va pourtant être vite détruite. Il n'y arrive pas et croule peu à peu sous les factures. Tout cela sans en parler à sa femme. Un gouffre se forme entre eux et ils s'éloignent. Yanis change et prend ses distances avec Véra. Lui, l'homme qu'elle connait par coeur. Son âme soeur est tourmentée mais refuse de lui en dire plus. 

L'auteur distille quelques indices tout au long du livre et ils nous permettent de comprendre assez tôt les raisons de ce changement dans le couple. Manipulation, perversité et obsession prennent la place aux fils des pages. Des aspects qui pourraient donner des allures de thriller à ce roman. 
Agnès Martin-Lugand est une auteur que j'ai toujours autant plaisir à lire. Ce livre est vraiment bien écrit. Les personnages sont agréables à suivre et l'auteur leur donne une vraie identité. Yanis, papa proche de ses enfants, un peu foufou par moments qui a besoin d'être canalisé. Véra mère accomplie et aimante. Le bémol, qui m'a beaucoup frustrée, est le dénouement. Trop cliché et prévisible. Une fin différente aurait permis d'ajouter une autre dimension à ce livre. 

    

Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour cette lecture et ce partenariat.

3 commentaires:

  1. Je viens de finir le premier d'Agnès Martin-Lugand, j'ai adoré alors je ne vais pas tarder à rajouter celui-ci dans ma PAL =)

    RépondreSupprimer
  2. Le résume ne m'attire pas plus que ça, dommage :/

    RépondreSupprimer
  3. Il faudrait que je le lise ! Je l'ai dans ma PAL. J'ai lu les trois premiers de l'auteure et celui-ci m'a l'air de changer un peu des autres :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage sur le blog!